Rechercher & Coordonnées en bref
Collège Immaculée Conception - 6-8 rue de la Fontaine 22130 Créhen - Téléphone : 02.96.84.13.10
Vous êtes ici :

Témoignage d'une Juste

Témoignage d'une Juste

Anne Beaumanoir, 91 ans, est venue raconter aux élèves l'une des « périodes noire » de sa vie, comme elle la nomme : cette période, c'est celle de l'occupation, qu'Annette vivra en tant que résistante sous l'identité d'Annette Roger. « J'avais 17 ans quand un instituteur communiste de Saint-Juvat, m'a fait entrer dans la Résistance », explique la dame, originaire de Saint-Cast-le-Guildo.

anne1

Son 1er acte de désobéissance aura lieu en 1940, alors qu'elle est étudiante en médecine à Rennes « j'ai refusé de remplir un papier demandant la religion des parents et grands-parents. J'avais compris que c'était pour chercher les juifs ».

Elle rejoint Paris deux ans plus tard et entre dans la clandestinité à l'âge de 19 ans.

Elle a raconté aux collégiens, devant les caméras de TF1 venues à l'occasion, un événement qui lui vaudra un titre de Juste. « J'avais appris par des amis de mes parents, restés en Bretagne, qu'une rafle allait avoir lieu dans le XIIIe arrondissement de Paris, où je savais qu'une famille juive se cachait ».

Annette ne fera ni une ni deux et se rendra chez cette famille pour prévenir de la rafle imminente « Daniel et Simone, deux des enfants de la famille Lisopravski, âgées de 14 et 16 ans, ainsi qu'un bébé de huit mois, me seront confiés, je les ai amenés dans un refuge à Asnières, utilisé par des membres de la Résistance. Je les ai ensuite amenés chez mes parents, à Dinan, où ils sont restés jusqu'à la Libération », raconte Annette.

Cette action lui vaudra donc, à elle comme à sa famille, le titre de Juste, un titre délivré par l'État d'Israël à ceux qui avaient pu intervenir auprès de ces familles juives, 18 titres de Juste ayant été donnés en Bretagne. Les collégiens de 3e ont apprécié ce temps fort historique raconté par Annette. Une intervention qui aura marqué les esprits avec cette leçon d'histoire grandeur nature.

anne2

©Ouest France

Le reportage de TF1